Retour en images sur la résidence d'actions culturelles qui s'est déroulé cette année au Collège Jehan Le Povremoyne de

Saint Valery-en-Caux, avec les artistes Thomas Cartron, Laurent Martin et Sylvain Wavrant.

Le collège est un lieu d’apprentissage, de rencontres. Donnons l’occasion aux élèves de transfigurer l’espace dans lequel ils passent l’essentiel de leurs temps. Ils sont un échantillon d’une société en devenir, ils créent des groupes d’appartenances... 

Et si les élèves se fédéraient pour s’évader ? Comment se rallier selon ses compétences, ses inspirations, ses utopies... 


Messages secrets, pictogrammes, fléchages, pièges, plans, armures, structures, cabanes, camouflages, autant de vocabulaire plastique et symbolique pouvant mettre en scène l’évasion ou la protection potentielle du collège de Saint Valery-en-Caux.
À partir de l’opéra "Les enfants du levant" traitant d’une micro société d’enfants envoyés au bagne, tenter de construire un épilogue plastique où le collège redevient le territoire de ses élèves, une jungle utopique à mi-chemin entre le pays imaginaire de Peter Pan, la foret de Sherwood de Robin des Bois, l’ile déserte de Robinson Crusoé.

 

Le collège devient le terrain de jeux d’une rébellion fictive, un retour à la nature humaine et animale.

Un projet total, qui propose aux élèves une variété d’approches et de disciplines pour la réalisation d’une œuvre collective.